Finition des meubles en placage et en marqueterie

Le vernis au tampon

Après ponçage très fin et mise en teinte des morceaux travaillés, on peut commencer le vernis au tampon.

La première difficulté réside dans la réalisation du tampon lui-même avec une toile plus ou moins tissée serrée selon qu’il s’agit de rempli, de charge ou d’éclaircissage et de la mèche.

  • Le rempli qui est le bouchage des pores du bois avec un tampon à remplir et de la ponce.
  • La charge ou le dépôt du vernis gomme laque naturel à l’aide d’un tampon à vernir imbibé d’alcool et de vernis, le support étant huilé.
  • L’éclaircissage qui consiste à terminer le vernis et à lui donner tout son éclat en enlevant l’huile et les impuretés à l’aide d’un tampon encore différent. Cette étape est particulièrement délicate car on risque d’enlever par une fausse manipulation la totalité du vernis et du rempli.

Un beau vernis n’est pas seulement brillant, il donne de la profondeur aux diverses essences de bois, apporte la clarté nécessaire à la mise en valeur des motifs marquetés et aussi aux veinages naturels. Il ne doit jamais être perçu comme une couche ajoutée.

Le vernis noir est une technique spécifique aux meubles marquetés en laiton ou étain, et poirier noirci. L’alcool utilisé est noirci pour donner toute la profondeur utile, mais les motifs disparaissent sous le vernis noir. Il faut donc ensuite les redécouvrir pour terminer la finition avec du vernis transparent.